Page 7 - Guida della Valchisone
P. 7

hameauxcipal Palace. Balma, from the patouà ‘Balmo’, means haven and has been called just for the
       characteristic rocky promontory overlooking the town, above which stands the beautiful
       Chapel dedicated to Our Lady of Graces built in 1834, pride of the ‘balmeirin’ (the Balma
       inhabitants). The patron celebration is celebrated on June 1st and at the end of Holy Mass
       is distributed a characteristic and unique blessed bread.
       Villaretto- Lë Viaaret
       Villaretto, from the pathouà Viaaret, is the last village of the municipality in the direction
       of Alta Val Chisone. Villaretto is the central nucleus around which Flandre, Villaretto Supe-
       riore, and little detached Gleisolle gravitate. All together form the most populous core with
       the most commercial and costruction activities.
       It is home to the post office of the library and there is the largest multipurpose center with
       stadium tennis courts bowls and covered hall managed by Polisportiva Villarettese. On the
       right of the village lies the Church of San Giovanni Battista temple up to 1865. Villaretto
       was the country where livestock farming was most practiced that still survives, albeit in
       a reduced form.
       Castel del Bosco - V’Lou Boc (en patois)
       En empruntant la vallée de la plaine vers la montagne ‘Château du bois’ est le premier
       village de la commune que vous rencontrez. Facilement reconnaissable avec son église du
       17eme siècle dédicacée à Saint Stéphane, on la découvre sur la droite du pays et affiche
       sur sa façade le plus grand cadran solaire de toute la vallée.
       Le village doit son nom à la présence antique du château du bois des Ayes, (Ayes mot
       occitan signifiant, hauteur boisée, érable de montagne) près d’où se trouvait le château il
       est possible de visiter le moulin à eau pour moudre les céréales encore en fonction avec
       les équipements originaux.
       Roreto - le Chargeoir (en patois)
       En remontant la vallée, dans la prolongation de Château du bois, se trouve le village de
       Roreto. Le toponyme Roreto a été attribué par le régime fasciste quand tout devait être
       italianisé. Un temps dénommé et écrit en français ‘Chargeoir’ qui en dialecte local le
       patois ‘Charjau’ signifiait chargement, lié à l’extraction du talc qui provenait des mines
       de la Rousse.
       La ‘Bealera’canale antique qui traversait le village faisait fonctionner deux forges, un mou-
       lin à céréales, une fabrique de patte, le moulin de talc et une scierie.
       Du village sont restés l’établissement scolaire pour les enfants des écoles maternelles et
       primaires, le bureau de la poste et une entreprise mécanique dont le fleuron est la produc-
       tion de turbines pour les centrales hydro-électriques.
       Balma - la Balmo (en patois)
       Dans la continuité de la vallée se découvre le village de Balma où se trouve la Mairie.
       Balma en patois Balmo qui signifie en pré-roman refuge, abris sous la roche appelé ainsi
       par la caractéristique du promontoire rocheux au-dessus des habitations sur lequel se
       dresse la très belle chapelle dédiée à notre dame de la Grace édifiée en 1834, l’orgueil
       des ‘Balmerin’ (habitant de la balme). La fête patronale est célébrée le 1 Juin, à la fin de
       la messe est distribué le pain béni.
       Villaretto - Lë Viaaret (en patois)
       Villaretto du patois Viaaret est le dernier village de la commune en direction de la haute
       vallée. Villaretto est le noyau central autour duquel gravite Flandre, Villaretto supérieur,
       un peu plus haut Gleisolle. Tout l’ensemble forme le village le plus peuplé et avec le plus
       d‘activités commerciales, le bureau de poste, la bibliothèque ; on trouve aussi le centre
       multiculturel avec un terrain de tennis, de boules et une salle des fêtes gérée par la société
       multi sportive du Villaretto.
       Sur la droite du pays se trouve l’église Catholique de Saint Jean Baptiste, temple jusqu’en
       1865. Villaretto était le pays où majoritairement était pratiqué l’élevage, qui survit encore
       aujourd’hui mais sous forme plus réduite.
       Sur le territoire de la commune se trouve deux refuges alpin, le refuge Serafin situé dans
       le vallon de Bourcet dans la localité de Chasterian ouvert du printemps jusqu’à l’automne
       et le refuge Selleries ouvert toute l’année situé dans une cuvette dominé par les monts de
       l’Orsiera, Cristalierra et Rociavre.
   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12