Page 5 - Guida della Valchisone
P. 5

introductionDans la période fasciste le nom de la commune, trop français, et pas assez Italien, fut
            changé en ‘Roreto’ en 1937, puis en ‘Roreto Chisone’ en 1939, perdant ainsi le lien étymo-
Frazioni    logique originel. Ce lien sémantique fut maintenu par le chêne, dans le blason communal.
            Le nom d’origine fut rétabli en 1975, quand les habitants approuvèrent par référendum
            l’ancienne dénomination de ‘Roure’.
            Les ressources produites par le territoire étaient majoritairement liées à l’agriculture, l’éle-
            vage et l’activité forestière; la moitié du 19eme siècle a été marqué par le développement
            massif de l’exploitation des mines de la Rousse qui fournissaient le talc. Cette ressource
            fut source de richesses pour les administrations locales et pour la population. Elle va
            atteindre dans les années 1901 son niveau historique maximum avec 3.911habitants et
            constituer un noyau d’habitation des plus importants de toute la vallée. Les mines furent
            fermées dans les années 1962 principalement à cause de la difficulté d’accès. En compa-
            raison à la vallée ‘Germanasque’ qui bénéficiait d’un accès plus commode. A ce jour il ne
            reste que quelques ruines.
            Le territoire de la commune est riche en infrastructure sportives et culturelles, à noter
            pour les sportifs les multiples falaises et rochers d’escalade ainsi que la via ferrata située
            à l’entrée du vallon de Bourcet. Roure, offre avec son histoire et sa culture la possibilité
            d’activités diverses. On peut aussi y passer des séjours de détente à la rencontre de la
            nature et visiter les caractéristiques fresques murales: l’élevage au Villaretto, le travail
            dans les mines à Balma, les vieux métiers à Roreto et la culture du blé, l’histoire du pain
            produits dans les fours à Castel del Bosco.
            Tous les villages possèdent des lavoirs et fontaines, certains de conception artistique, on
            y trouve aussi des fours qui proviennent d’usage privé ou des associations. Lors des mani-
            festations culturelles, pendant la saison estivale et à l’occasion de fêtes, on peut décou-
            vrir la fabrication du pain à l’ancienne. Ces fêtes sont organisées grâce aux initiatives de
            très nombreuses associations et leurs fortes implications sur l’ensemble de la commune.
            Dans nos villages, les produits culinaires et les plats typiques nous rappellent les saveurs
            d’autrefois; ils sont dégustés dans nos restaurants et on les retrouve aussi dans nos petits
            commerces. Tout le territoire de la commune est parcouru par un réseau de sentiers péde-
            stres, de vieux chemins de muletiers qui permettent tous les types d’excursions: promena-
            de familiale dans les villages autour des habitations, excursions dans les vieux hameaux
            avec des parcours plus escarpés qui permettent de rejoindre les splendides lacs d‘altitude
            : la Rousse, la Manche, la Motte, le Chardonet ou les sommets de cette magnifique vallée
            dont le Parc naturel ‘d’Orsiera Rocciavre’ qui avoisinent les 3.000m: le Bec des Aigles , de
            l’Orsiera, la Cristallière, Rocciavre, le Robinet.

            Castel del Bosco – V’Lou Boc
            Risalendo la valle la prima frazione che si incontra è Castel del Bosco, imme-
            diatamente riconoscibile dalla Chiesa seicentesca dedicata a S. Stefano, sul-
            la destra del paese, riportante sulla facciata una maestosa meridiana, la più
            grande di tutta la valle. La frazione deve   il suo nome all’antica   dperel sXeInIszeac.ddeil
            castello di Bosco de les Ayes, costruito da  Oberto Auruç all’inizio
            cu restano pochi ruderi sulle rive del Chisone. Poco distante è possibile visitare
            l’antico mulino ad acqua per cereali ancora funzionante con tutte le attrezzature
            originali e un ricetto, un tempo utilizzato in caso di attacco, dotato di forno,
            acqua e magazzino e ora utilizzato come luogo per le rappresentazioni delle varie
            manifestazioni
            Roreto – Lou Charjau
            Adiacente all’abitato di Castel del Bosco è sita la frazione di Roreto.
            Il centro storico detto il Clot era denominato Medianum in quanto sito a metà
            strada tra lou Vinhal e la Balmo, in seguito fu scritto in lingua francese Char-
            geoir. Roreto, in patouà Charjau, significa Caricatoio, ed era punto di raccolta
            del talco proveniente dalle miniere. La bealera (gora) che attraversa il paese
            anticamente faceva funzionare due fucine, un mulino per cereali, una fabbrica di
            pasta, il mulino del talco e una segheria. Nella frazione sorgono le scuole, l’uffi-
            cio postale e la sede di un’industria metalmeccanica rinomata per la produzione
            di turbine per centrali idroelettriche.
            Balma – La Balmo
            Continuando la risalita della Val Chisone, s’incontra la frazione Balma, sede del
            palazzo Comunale. Balma, dal patouà Balmo significa rifugio, per il caratteristi-
            co promontorio roccioso che sovrasta l’abitato, al di sopra del quale si erge la
   1   2   3   4   5   6   7   8   9   10